Enfants : activités créatives & comptines / Nage, nage

Cette fois, intéressons-nous aux petits et gros poissons, cétacés, crabes  et autres nageurs … bref, un plongeon dans vos mémoires pour que remontent à la surface toutes les comptines auxquelles ces petits poissons vous auront fait penser.

La création du jour est réalisée à partir de  chutes de coton cousues, rembourrées et agrémentées de boutons. Avec un peu de patience, vous serez en mesure d’exécuter ce charmant petit poisson, tout entier réalisé à partir de matériaux récupérés, retrouvés dans vos tiroirs ou sur vos étagères.Vous aurez besoin d’un rectangle de coton (1) qui, plié en deux, pourra contenir un dessin simple de poisson : laissez travailler la créativité infantile. Taillé dans un vêtement inutilisé, un mouchoir ou une chute de coton qu’il vous resterait d’un précédent ouvrage. Vous pouvez également assembler deux pièces dont l’une préfigurera la tête du poisson et ce sera l’occasion de jouer avec les motifs et les unis ou de varier les imprimés entre eux.

 Reproduire le dessin sur une cartonnette ( boîte de céréales par exemple) Reporter le contours sur l’envers du tissu plié en deux, endroit contre endroit et épinglé,  avec un stylo bille ou un crayon clair si le tissu est sombre (3). Faute de crayon de couturière, utilisez la tranche fine d’une savonnette déjà bien usée, vous verrez, c’est magique tellement c’est efficace. Récup’ tendance, astuce de (ma) grand-mère, à mettre de côté pour un prochain usage.

Prévoir une ficelle, ou mieux, 20 cm de ruban (4) qui, cousu au niveau de la bouche du poisson, vous permettra de le suspendre en porte-clé, à une poignée ou un bouton de meuble, au mur, etc. Installer le ruban plié sur l’endroit, bien épinglé (sur l’envers) afin qu’il ne risque pas de bouger durant la couture (5). Replier le tissu et épingler les deux épaisseurs (6).

 Marquez très nettement sur le ventre du poisson deux traits délimitant le départ de la couture et la fin. Pas de couture entre ces deux points : cette ouverture permettra de retourner et rembourrer le poisson (7). Procédez à la couture du poisson, à la main ou à la machine, en insistant sur le ruban. On peut faire participer des enfants dans les deux cas en restant très vigilant.

Ôtez lez épingles. Découper ensuite le tissu tout le long du contour, sur une largeur de cinq millimètres et de un centimètre sur l’ouverture. Procédez, dans les courbes au niveau de la queue, à de petites entailles perpendiculaires à la couture, à un millimètre de la cette dernière afin de pouvoir ensuite le retourner facilement sans qu’il n’y ait aucune tension sur le tissu (8). Marquer le pli de cette couture (au fer à repasser ou en y passant l’ongle du pouce) pour plus de facilité. Retournez le poisson à l’aide d’un bâtonnet en buis ou une pique en bambou sans forcer sur les coutures et aidez-vous du ruban pour retourner la tête (9).

Pour le rembourrage, utilisez des chutes de tissus, de la ouatine ou du kapok, ou bien recyclez chaussettes ou collants (10). Remplir d’abord les extrémités : queue et tête, puis le corps (11). Refermez d’une couture à la main l’ouverture sur le ventre avec du fil assorti (13). Choisissez deux boutons – encore un acte de recyclage – et fixez-les d’une solide croix,  à la place des yeux. N’hésitez pas à jouer sur la couleur du fil afin de donner un peu de caractère à votre poisson.

Et voici quelques comptines sur ce thème « Nage, Nage » : complétez mes notes avec vos recherches sur le Net pour obtenir les paroles, l’air  et les gestes plus précisément.

                        Petit poisson tout rouge (comptine pour se présenter)

  • Petit poisson tout rouge
  • Petit poisson qui bouge
  • Petit poisson qui tourne en rond
  • Donne-moi vite ton prénom!
  • (l’enfant : ) Je m’appelle Cerise.
  • (l’assistance : ) – Bonjour Cerise.

                          L’alligator (Vire-langue)

  • En Afrique, ne sois pas fou!
  • Ne frôle pas le bois qui flotte
  • C’est peut-être l’alligator affamé
  • Qui est à l’affût sur le fleuve!

                            Bateau sur l’eau (Jeu de balancement et de chute)                                                                     Placer l’enfant sur les genoux, balancer avec de plud en plus de rythme. A la fin chute : ouvrir les genoux.

  • Bateau, sur l’eau, la rivière, la rivière
  • Bateau, sur l’eau, la rivière au bord de l’eau
  • Le bateau a chaviré, tous les enfants sont tombés.
  • Dans l’eau, plouf !

                               Un petit poisson (Jeu de doigts)

  • Un petit poisson est passé par ici (Passer l’index entre les doigts écartés de l’autre main)
  • Celui-là l’a vu (signaler puis, replier le pouce)
  • Celui-là l’a pêché (Idem avec l’index)
  • Celui-là l’a fait cuire (Idem avec le majeur)
  • celui-là l’ mangé (idem avec l’annulaire)
  • Et que reste-t-il pour le tout petit?
  • Rien que des arêtes  (Frotter la main vers le sol, doigts écartés qui figurent les arêtes)

                                 Mais aussi :

  • Les petits poissons de la mer Rouge
  • L’oiseau et la bulle (Pierre Chêne)
  • C’est la baleine
  • Bateau sur l’eau
  • J’aime l’eau
  • La grenouille, quelle bouille
  • Le bal des crapauds
  • Poisson d’avril
  • Le crapaud
  • Les petits poissons dans l’eau (classique comptine à gestes)
  • L’hameçon du lapon (Corinne Albault)
  • Les petits poissons
  • Les poissons sont assis (chanson de marins)
  • Maman, les p’tits bateaux (une classique)
  • A la pêche à le grenouille
  • La complainte de l’hippocampe (Guy Buffet)
  • Ah les crocodiles!
  • Haskawawa (jeu de doigts, mime)

 

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s